vignette handicap accessibilité moins accessibilité plus
vignette recherche
Vous êtes ici >> Accueil >> L'Actualité >>
L'Actualité

Buffet-guinguette ANNULEE

Evènement ANNULE et reporté à 2018

Vendredi 15 septembre
Kiosque à musique du Cérou
Dès 17h30

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, pour célébrer le patrimoine Carmausin et inaugurer la restauration du kiosque à musique du parc du Cérou la commission culture invite à partager un buffet-guinguette gratuit.

PROGRAMME

/ 17h30 Jeu de piste "autour du kiosque à musique"

Le parc du Cérou s’anime pour devenir le terrain de jeu des petits Carmausins ! La mission des participants ? Partir à l’aventure, seul ou en équipe, à la recherche des indices qui permettront de retrouver la boite à musique.

Les apprentis détectives seront accueillis par petits groupes. Des bénévoles de l’association H.P.C. leur remettront leur feuille de route à faire tamponner pour valider leur participation. Ils auront une heure pour récupérer les indices laissés par le voleur en répondant à des questions sur le kiosque. Le terrain de jeu se limite au parc du Cérou. Les enfants doivent être sous la surveillance d'un adulte.

par Histoire et patrimoine du Carmausin

/ 18h30 "Buffet-guinguette"
- concert de l’union musicale suivi d'un orgue de barbarie pendant le buffet

Dans une ambiance champêtre, l’union musicale de Carmaux prend possession de ce lieu conçu pour le divertissement puis un orgue de barbarie jouera « De manivelles en ritournelles » le temps d'intermèdes gourmands pour retrouver l'univers des chanteuses et chanteurs de rue. "C’est autour de l’orgue de barbarie que je vous invite à venir chanter ensemble. Un copieux répertoire vous attend : savoureux couplets-refrains intemporels de G. Brassens, J. Ferrat, L. Ferré, C. Nougaro, B. Lapointe, Renaud, Barbara, E. Piaf, Y. Montand..."

Buffet sur place après le concert de l’union musicale.

Gratuit

Une histoire de kiosques à musique à Carmaux

La France a vu naître quatre mille kiosques à musique entre 1850 et 1914. Cette construction répond aux besoins des sociétés de musique qui ont l’habitude de donner des concerts en plein air dès l’apparition des beaux jours.

Si le kiosque à musique peut paraitre un simple abri circulaire qui permet d'accueillir des musiciens il est en réalité un lieu scénique. Il se compose d’une scène surélevée dont on accède par un escalier, le tout cerclée d'une rambarde ; il isole ainsi les artistes et leur permet d’être vus du public. Il constitue aussi une alternative aux salles de spectacles ou de concerts aux connotations trop bourgeoises.

Carmaux répond tardivement à l’engouement de ces lieux musicaux. En effet, la municipalité ne commence par aménager un parc public qu’en 1932 (parc du Cérou) jouxtant le parc de la société de secours mutuels des ouvriers des mines de Carmaux puis elle y édifie en 1935 son premier et unique kiosque à musique. On peut penser que cette construction « répond » au kiosque déjà bâti par la société des mines de Carmaux au parc du Pré Grand en 1923. Le patronat carmausin, comme partout en France à l’époque, est soucieux de contrôler les loisirs des ouvriers en même temps qu’il mise sur l’effet bénéfique de la musique sur la population.

A la fin du XXe siècle, il subsiste à peine trois cent cinquante kiosques. Au moment de la reconstruction, de nombreuses villes préfèrent raser ces vestiges d’une autre époque. Carmaux n’en fit rien, signe de l’importance de la musique dans notre cité. Le 7 juin 1980, la municipalité décide même la remise en état du kiosque. Aujourd’hui, après de nouveaux travaux, il est de nouveau disponible pour de nouveaux évènements.

photo : association HPC

Rédiger un commentaire :

Anti-spam : *
Pseudo : *
E-mail : * (Donnée personnelle non divulguée)
Commentaire :
Contrôle anti-spam :  *
Veuillez recopier le code dans le champs ci-dessus

* Mentions obligatoires !
Ville Carmaux