vignette handicap accessibilité moins accessibilité plus
vignette recherche
Vous êtes ici >> Accueil >> La ville >> Présentation
La ville
Les espaces verts de la ville

Gestion du patrimoine arboré

av neckarsulmL’équipe municipale est attentive au cadre de vie des habitants et à la qualité de l’espace urbain. Les services techniques engagent différentes actions pour répondre à ces objectifs. Le plan de gestion du patrimoine arboré repose sur une expertise de chaque arbre remarquable, évaluant leur état de santé. En fonction des résultats, des conseils sont prodigués pour maintenir le patrimoine arboré ou l’abattre s’il présente un danger pour les habitants.

Le diagnostic de dangerosité. Le Code Civil précise que tout propriétaire a l’obligation de gérer et d’entretenir son patrimoine arboré, pour garantir la sécurité des biens et des personnes.
Depuis 2002, l’ensemble des arbres de la ville est expertisé par des bureaux d’études spécialisés. Chaque sujet est examiné méthodiquement puis répertorié dans un plan de gestion. Le diagnostic évalue leur état mécanique et phytosanitaire. Les altérations diverses ne sont pas toujours visibles, c’est pourquoi, il est parfois nécessaire de faire une étude approfondie (tomographe, résistographe). L’objectif est, dans un premier temps, d’évaluer les risques de dangerosité, de rupture et d’échelonner les interventions à réaliser à moyen terme.
Le plan de gestion arrive à son terme. Cette année la ville engage un important programme de renouvellement du patrimoine arboré : sur 240 arbres expertisés, une centaine de sujets seront abattus puis replantés.

L’abattage puis replantation. En novembre, une campagne d’abattage et en suivant de plantation sera lancée. En fonction des secteurs, les bouleversements seront plus ou moins marquants.
Francine Albar, adjointe et présidente de la commission urbanisme et environnement : « L’abattage est une obligation pour préserver la sécurité des habitants. La plantation de nouveaux arbres est une volonté politique. La municipalité souhaite en effet préserver le cadre de vie des Carmausins : confort avec des zones ombragées, qualité de l’air et un milieu urbain riche en patrimoine arboré. Pour continuer la gestion durable, un nouveau diagnostic sera réalisé en 2013, ainsi le plan quinquennal 2014-2019 sera élaboré. »
Jérôme Galinier du service espaces verts : « Le choix des essences se fait au regard de différents critères : le volume disponible, les contraintes urbaines, l’environnement (qualité du sol…), l’identité paysagère et historique du site. Ils sont ensuite soumis aux élus. L’essentiel pour réussir l’aménagement paysager : le bon arbre au bon endroit. » Les arbres replantés proviennent de pépinières tarnaises et sont adaptés à notre climat. Les abattages sont réalisés par les agents municipaux ou des entreprises pour les arbres les plus imposants.

Différentes zones concernées. Les arbres à abattre sont principalement des peupliers arrivés à sénescence, vieux et malades. Leur bois devient fragile et cassant. Il est donc indispensable pour la sécurité du domaine public de les abattre. Une vingtaine d’essences différentes seront plantées, pour enrichir le patrimoine arboré existant : Chênes fastigiés, marronniers rouges, micocouliers de Provence, poiriers à fleurs, érables…Les principaux sites concernés sont le boulodrome de la Lande, le square des deux ponts (cité des Cambous), le stade Jean Vareilles et l’avenue de Neckarsulm.


Les parcs et squares

Les parcs sont ouverts de 8h à 21h toute l’année.

Le parc du Candou


 Créé par la Société des Mines de Carmaux dans les années 30, la ville investit en 2005 pour restaurer le parc du Candou.
De nombreuses manifestations estivales rendent ce site à la fois vivant et reposant (festival de musique, national de pétanque…).
Ce poumon vert d’un peu moins de 3 hectares, contient des arbres remarquables (platanes centenaires).


Le parc Jean Jaurès

Initialement appelé parc de la Sérinié, il fut créé par la municipalité dans les années 30.  En 1935, puis en 1937, un buste de Jean Jaurès et un monument aux morts sont respectivement inaugurés pour parachever le nouveau poumon vert de la ville de 3,6 hectares.
Sa restauration s’est terminée récemment.

hotel insectes carmauxUn hôtel à insectes.

La lutte biologique intégrée dans les espaces verts de la ville. L’équipe municipale est attentive au cadre de vie des habitants et à la qualité de l’espace urbain. Les services techniques engagent différentes actions pour répondre à ces objectifs. Afin de préserver la qualité de vie, l’emploi des produits chimique est raisonné pour l’entretien des espaces verts de la ville. Des alternatives sont mises en place.Pour limiter l’emploi de désherbant, le désherbage thermique à eau chaude est pratiqué dans le centre-ville. Ce procédé plus respectueux de l’environnement est une alternative au désherbage chimique.
Pour limiter l’usage des pesticides, la ville de Carmaux traite l’ensemble du patrimoine vert par lutte biologique depuis 2005, en partenariat avec une société spécialisée et la FREDEC. Ce procédé utilise les insectes prédateurs, présents dans le milieu naturel appelés « auxiliaires », pour lutter contre les insectes ravageurs de végétaux (pucerons,…). Dans le parc du Cérou, deux nids à mésange et des pièges à phéromone ont été installés. Ces oiseaux sont en effet des prédateurs naturels pour lutter contre la mineuse du marronnier (papillon ravageur).
Enfin, les services techniques mettent en place cette année les deux premiers hôtels à insectes carmausins dans les parcs du Candou et Jean Jaurès. Ces hôtels réalisés en interne, se composent de différents compartiments ou « chambres » et offrent des abris aux auxiliaires naturels. 


Le parc du Cérou

 Le parc du Cérou a été construit par la municipalité dans les années 30, durant la période d’embellissement de la ville. C’est un lieu apprécié en bord de berge proche de l’ancienne cité ouvrière.


 La place de la république

Cet ancien foirail aux bestiaux fut modifié dans les années 80.
Un square embellit cette nouvelle place de quartier.
En 2006, la ville a engagé une opération de rénovation des espaces verts, de la voirie et du patrimoine bâti.

 

 

 

 


 Les squares Campmas et Bousquet

  

 


 Le Cérou

Le Cérou traversant la ville un aménagement des berges a été réalisé.

Il comprend

un parcours santé (14 éléments de fitness),

des aires de loisirs et

une aire d’accueil pour camping-cars (Stade Sérinié, Bd Léon Blum).

 

Secrétariat Accueil
Hôtel de ville - place de la Libération
81400 Carmaux
Tel : 05 63 80 22 50
Fax : 05 63 80 22 51
Horaires : du lundi au vendredi, 8h30 - 12h et 13h30 - 18h
Email :
Contacter le service
par courriel
EmploiEmploi
annuaireAnnuaires
demarcheLes démarches
plan villePlan de Carmaux
magazineMag' de la ville
newsletterNewsletter
calendrierAgenda
marche publicMarchés publics
menuLes menus
Portail FamillePortail Famille
faqFoire aux questions

Rejoignez Carmaux :
Twitter Twitter
Ville Carmaux