vignette handicap accessibilité moins accessibilité plus
vignette recherche
Vous êtes ici >> Accueil >> Null >>
Null
Cécile Nissen, 4e circadienne

cecile nissen carmauxUne athléte carmausine a participé les 8 et 9 septembre, avec l'équipe de France, aux championnats du monde des 24 heures à Katowice, en Pologne. Cécile Nissen a reçu les félicitations de l’équipe municipale lors d’une réception en mairie pour ses performances.
Des heures d’entraînements ont été nécessaire pour atteindre ce niveau d’exception : championne de France en 2010, en 2012 au championnat du monde des 24 heures, elle a terminé 4e, 3ème européenne, meilleure française, vice-championne du Monde et championne d’Europe par équipe. Cette circadienne a battu son record personnel de plus de 10 km.

Rencontre d’une athlète de haut niveau licenciée à l'USC athlétisme.


Vous courrez depuis toute petite ?
J’ai commencé à courir il y a environ 20 ans, au départ pour perdre du poids… et puis j’y ai pris goût. J’ai commencé à participer à des courses de village puis un marathon. Je me suis rendu compte que plus je cours longtemps, mieux je me sens. Au bout de trois heures, je suis dedans, j’ai mon allure. C’est venu progressivement. Lors de mon premier 24h en mai 2010, j’ai été la première surprise de finir championne de France.
Comment se prépare-t-on ?
L’entraînement ! Je n’ai pas un don, j’ai beaucoup travaillé. Pendant 4 mois, avec mon coach et compagnon Olivier Foissac, j’ai suivi un planning, jusqu’à 200 km par semaine et un jour de repos tous les 10 jours. Le physique, c’est important, mais je n’aurais pas pu le faire sans le soutien de ma famille, de mes amis… Je les remercie d’ailleurs. Pendant l’épreuve, on a des hauts et des bas, et pendant ces moments, c’est essentiel l’entourage surtout que j’ai deux filles, mon travail en tant qu’institutrice à l’école Jean Jaurès….
Et pour la suite ?
Après, c’est affreux, on ne peut plus marcher. Il y a minimum un mois de récupération car on puise dans toutes ses réserves. Le prochain 24 heures est au mois de mai, je pense que je vais me laisser un peu de temps, je suis arrivée quasiment à mes limites. Cette épreuve, c’est la performance. Pour le plaisir des paysages, je pense refaire des trails. L'ultrafond, ça use mentalement et physiquement.

Réception à l'Hôtel de ville de Carmaux

EmploiEmploi
annuaireAnnuaires
demarcheLes démarches
plan villePlan de Carmaux
magazineMag' de la ville
newsletterNewsletter
calendrierAgenda
marche publicMarchés publics
menuLes menus
Portail FamillePortail Famille
faqFoire aux questions

Rejoignez Carmaux :
Twitter Facebook
Ville Carmaux Ville Carmaux